bandeau

Qu'est ce que c'est ?

Introduction


Le massage des pieds est, de longue date, connu pour ses propriétés thérapeutiques. Les pieds sont, en effet, des zones réflexes.

Une zone réflexe est un endroit du corps où plusieurs organes se trouvent représentés en différents points. Il existe plusieurs zones réflexes sur le corps humain, comme le nez, les oreilles, les mains ou les pieds. Ces derniers sont, avec les mains, les zones réflexes les plus connues et les plus accessibles au néophyte.

La réflexologie plantaire est une thérapie qui consiste à masser ces points réflexes afin de traiter différents types de troubles d'un organe ou d'une fonction.


Cette thérapie ne se substitue pas à un traitement médical, mais en constitue plutôt un accompagnement. Un massage global des points réflexes du pied permet de maintenir un équilibre corporel. Masser les points réflexes de son enfant peut être aussi une façon de lui donner une habitude de cette pratique qu'il pourra continuer lorsqu'il sera adulte.
Par un automassage des zones réflexes de la plante du pied, il saura alors se soulager de différents maux et douleurs.

Ce type de massage, qui trouve son origine dans la médecine chinoise traditionnelle, n'est pas un traitement spécifique d'un point de l'organisme. Les différents points réflexes du pied sont en lien étroit avec les méridiens d'acupuncture.


Les Origines...


Depuis la nuit des temps, les civilisations orientales puis celles du monde entier ont eu recours aux massages dans un but thérapeutique curatif mais aussi préventif.
Le massage des pieds et des mains a toujours tenu une part prépondérante dans ces civilisations anciennes. Sans connaître véritablement ni la physiologie, ni les principes d’action, les effets étaient suffisamment bénéfiques pour que cette technique soit déjà largement utilisée.

2500 ans avant J.C., le massage spécifique des pieds et des mains est pratiqué un peu partout dans le monde pour ses vertus indiscutables.
Des documents anciens issus des civilisations chinoises, japonaises mais également des peuples égyptiens, indiens et d’Amérique du sud montrent que cette méthode de soin était très répandue.


En Europe, même si l’on identifie des prémices au XVIe siècle de ce qui deviendra la réflexologie, ce n’est qu’au XIXe siècle, suite aux travaux du Dr W.H.Fitzgerald, que l’on trouve le plus grand nombre d’écrits.
Ce médecin américain définit cette technique comme un concept de « zone thérapie ».

En effet, cet ORL avait constaté qu’en massant ponctuellement une zone ou partie du corps du patient, il obtenait un retentissement réel sur les symptômes décrits. En premier lieu, la douleur s’estompait. Il constatait également une amélioration des fonctions organiques.

Il décide donc de quadriller chaque pied des orteils jusqu’au talon. Il délimite ainsi cinq zones longitudinales sous chaque pied représentant l’hémicorps correspondant :

  • le pied droit pour la partie droite du corps et
  • le pied gauche pour la partie gauche du corps.

C’est ainsi que certains organes se retrouvent uniquement sur un pied ou s’y retrouvent de façon asymétrique en lien avec la répartition anato­mique des viscères.

Puis il divise les pieds transversalement en trois zones correspondant à l’ensemble du corps /

  • Le haut, région des orteils, représente la tête et la ceinture scapulaire.
  • La zone médiane représente le thorax et la région abdominale.
  • Enfin, la zone du talon représente les extrémités inférieures du corps.

Dans un premier temps, seule la zone plantaire fut cartographiée. Plus tard, les faces latérales internes et externes ainsi que la face dorsale du pied furent aussi cartographiées.


Cette théorie de « zone thérapie » a été développée par un autre médecin américain, le Dr J. Riley et par son assistante Eunice Ingham (1889 - 1974) qui a écrit le premier traité de réflexologie moderne. Son premier ouvrage s’intitulait « ce que les pieds peuvent raconter grâce à la réflexologie » ; ils ont ainsi dessiné leur première cartographie des pieds et des mains et ont défini un premier protocole de soins.
C’est grâce à cette assistante que la réflexologie s’est développée. Eunice Ingham a consacré le reste de sa vie à transmettre son savoir-faire. C’est à l’une de ses élèves, Doreen Bayly, que l’on doit la première école officielle de réflexologie au Royaume-Uni.

Aujourd’hui encore, il y est enseigné les standards originaux de la méthode d’Eunice Ingham et les réflexologues anglais sont largement représentés dans les hôpitaux et autres cabinets de villes du pays.

Le site "Modern Institute of Reflexology" vous donnera plus de détails sur les parcours des ces illustres personnages.

Modern Institute of Reflexology

Les Apports


C’est grâce à cette popularité outre Manche mais aussi à l’essor de la médecine chinoise que la réflexologie a trouvé sa place dans les pratiques médicales.

Encore peu répandue en France, elle ne fait pas aujourd’hui l’objet d’un diplôme d’État. Pourtant, de plus en plus de soignants ou de praticiens du bien-être se forment à ces techniques.

En France, l’offre de formation propose trois grands courants donnant naissance à des pratiques et à des cartographies différentes :

  • L’école chinoise, issue de la médecine chinoise,
  • l’école américaine issue de la physiologie médicale occidentale (comme au Royaume-Uni) et ,
  • l'école sud-africaine orientée vers l’émotionnel.


Chaque jour les bienfaits de la réflexolo­gie attirent un nombre croissant de patients vers ces techniques douces et efficaces.

Pour répondre à cette demande, la plupart des centres de bien-être proposent des séances de réflexologie dans leurs forfaits de soins.
Certains soignants commencent aussi à se tourner vers la réflexologie comme une aide à leur traitement.

En effet, c’est en massant ces différentes zones du pied que tous les organes sont ainsi stimulés optimisant leur fonctionnement et permettant par là-même, de rétablir un équilibre des différents systèmes physiologiques et énergétiques.

Réflexologie pédiatrique


La réflexologie joue un rôle majeur dans les mécanismes d’autoguérison.

L’autoguérison est une ressource naturelle du corps humain comme de toutes les formes de vie sur terre. Auto-équilibrage, auto-régénération, auto-guérison, le corps est naturellement et biolo­giquement conçu et structuré pour se main­tenir en santé, c’est-à-dire dans un état de bien-être naturel.

Quand nous vivons harmonieusement notre vie, l’autoguérison est un processus naturel qui se réalise constamment sans que nous n’y portions attention.

De nos jours, les troubles liés au stress représentent au moins 70% des pathologies. Cette technique particulière de massage du pied permet d’induire une profonde relaxation dont les retombées psychocorporelles sont de tout premier ordre.
La réflexologie plantaire n’est pas une méthode de diagnostic. Malgré tout, les techniques de massage utilisées permettent de sentir l’état des différentes zones (texture de la peau, chaleur, couleur...).


Le soignant sent nettement sous son pouce de « petits cristaux » qui roulent et se déplacent sous ses doigts lorsqu’il passe sur des zones fragilisées ou déficientes. Cette information cutanée permet de suivre l’évolution du soin. Quand la zone est saine, le thérapeute ne sent pas de « cristaux ».

Si la réflexologie est une méthode adaptée à tous, il existe néanmoins des contre-indica­tions selon l’âge du sujet massé et des protocoles assez précis.

C’est la raison première pour laquelle cette pratique mérite une formation complète.

Vous êtes içi : ACCUEIL  >>  REFLEXOLOGIE  >>  Introduction

Copyright Association Edelweiss 2015 - tous droits reservés